Testez votre terre, 10 tests, CP Jardin

12,95 TTC

Respectez les affinités Plantes/Sols. 

Une terre peut être naturellement acide (pH inférieur à 7), neutre (pH 7), ou calcaire (pH supérieur à 7).

Les fleurs, les légumes et les fruits n’ont pas tous les mêmes exigences en matière de pH

et seront chétifs ou malades si le niveau de celui-ci ne leur convient pas

(tableau des affinités Plantes/Sols fourni à l’intérieur de la boîte).

En outre, il faut savoir que le pH évolue sous l’action de certains engrais et de facteurs extérieurs.

D’où la nécessité de contrôler le pH régulièrement (2 fois par an)

soit pour sélectionner les plantes à semer ou à planter, en fonction de celui-ci,

soit pour le faire baisser ou l’augmenter afin de l’adapter aux plantes en place ou souhaitées.

9 en stock

Description

Qu’est-ce que le pH ?

Le pH (abréviation de potentiel – Hydrogène) caractérise la réaction acide, neutre

ou basique (alcaline) d’un milieu sur une échelle de 1 à 14.

Cependant, le pH de la plupart des sols se situe entre 4 et 9 (7 représente la neutralité).

 

Le bon pH pour chaque plante.

Les plantes de jardin, en général, poussent en sol légèrement acide (pH 6,5) mais il y a des exceptions.

Certaines plantes préfèrent les sols nettement acides (pH inférieur à 65), elles sont dites acidophiles ou calciphobes (qui craignent le calcaire). Dans cette catégorie, nous trouvons les plantes dites de terre de bruyère (rhododendron, azalée, bruyère, etc.).

Par contre, les légumes en général supportent mal un pH inférieur à 6,5 : le chou se forme mal (hernie), le céleri est sensible aux maladies, l’ail et l’oignon pourrissent facilement dans ces terres.

Pourtant, la pomme de terre, l’oseille, l’asperge se développent bien dans les terres acides.

Pour le gazon, il est intéressant de savoir que la mousse commence à s’y développer quand le pH du sol est inférieur à 6,5.

Enfin, d’autres plantes préfèrent les sols calcaires (pH supérieur à 7), ces plantes sont dites calcicoles ou calciphiles. Les choux, salades, oignons, l’abricotier, cerisier, cytise s’adaptent parfaitement aux terres calcaires.

Par contre, fraisier, poirier, cognassier, glycine, hortensia, mimosa, rosier les supportent très mal, leurs feuilles jaunissent; de même la pomme de terre souffre en sol calcaire (maladie noire).

 

Comment contrôler le pH de votre sol ?

1 – Prélever à 3 ou 4 endroits différents et à 10 cm de profondeur environ la valeur d’une cuillère à soupe de terre. Après séchage éventuel à l’air libre, mélanger les échantillons.

2 – Remplir avec une partie du mélange la moitié du tube à essais (1er trait) et ajouter l’eau déminéralisée (2ème trait). Boucher le tube et l’agiter pendant 1 minute.

3 – Après avoir laissé la terre se déposer au fond du tube, prendre une bandelette indicatrice de pH et plier, en forme de crochet, l’extrémité supérieure, la tremper dans la solution pendant 3 minutes.

4 – Retirer la bandelette, la secouer pour éliminer l’excédent de solution et lire la valeur pH en comparant avec l’échelle colorimétrique.

Informations complémentaires

Poids 0.4 kg